344 jours – 10 pays – Des dizaines de milliers de kilomètres – Un objectif : Inspirer le plus grand nombre à s’engager pour Dieu.
Quand j’ai décollé de l’aéroport de Phnom Penh le 18 décembre 2017 je ne pouvais imaginer l’aventure extraordinaire que j’allais vivre.
Avec toutes mes possessions dans deux valises, j’ai voyagé entre l’Asie et l’Europe à prêcher Sa Parole.
Beaucoup de plaisir à prêcher : que ce soit devant une poignée de croyants d’un bidonville à Bangalore ou devant une foule dans un stade à l’Île de la Réunion.
Beaucoup de plaisir à prêcher : que ce soit dans de beaux bâtiments sophistiqués à Singapour ou dans des bâtisses plus modestes en Malaisie.
Beaucoup de plaisir à prêcher à la télévision en Finlande, sur Internet au Top Chrétien en France ou à la Radio Télévision Belge Francophone.
Beaucoup de plaisir à prêcher dans la langue de Molière dans l’Hexagone ou en Suisse Romande, ou bien dans la langue de Shakespeare en Inde ou en Angleterre.
Beaucoup de plaisir à prêcher Sa Parole dans les dénominations les plus diverses : que ce soit au sein d’une célébration liturgique d’une église luthérienne ou lors d’un culte pentecôtiste.
Au-delà d’une tournée, au-delà des nombreux déplacements, au-delà des lieux de rassemblements les plus variés il y a des visages, des hommes, des femmes, des enfants qui se sont levés pour s’engager avec Dieu.
Je pense à cette jeune femme en Finlande qui fut invitée par une amie 20 minutes avant la rencontre. Elle se sent tellement sale et honteuse de sa vie passée qu’elle ne pense pas pouvoir venir. C’est un vrai combat qui s’engage
alors dans son cœur. Son passé la hante. Elle décide finalement de venir.
Je lance un appel à la fin du message. Elle se lève, vient sur le devant. Son visage est comme torturé. Elle me dit :  » Vous pensez vraiment que Dieu peut me pardonner ? J’ai tellement péché. » Je lui réponds : « Vous auriez commis un million de fois plus que ce que vous avez déjà fait, Jésus vous pardonnerait tout autant. » Elle se donne alors à Dieu et reçoit son pardon.
Je pense à cet homme, la soixantaine, un soir en Angleterre. Sous le chapiteau, j’introduis mon message en lançant : « Où sont passés ceux qui partaient comme missionnaires avec un billet aller-simple ? On en voit de moins en moins !  » À la fin de la rencontre je lance un appel à s’engager en mission. Parmi ceux qui s’avancent il y a cet homme qui se met à genoux devant l’estrade. Je descends pour prier avec lui : Il me dit : « Dieu a parlé à mon cœur ce soir : Chaque année pendant 17 ans j’ai fait un voyage missionnaire en Ouganda. J’ai toujours acheté un billet aller-retour. Mon prochain voyage c’est avec un billet aller-simple que j’irai ! » Je prie qu’à l’heure où j’écris ces lignes ce frère soit déjà parti pour le long terme servir en Ouganda.
Je pense à cette jeune fille de 14 ans en Belgique. A la fin du Culte elle vient me trouver et me dit : ‘ Je suis accro aux réseaux sociaux. Je n’arrive pas à m’en défaire. Pouvez-vous prier pour moi ?’ C’est ce que j’ai fait avec plaisir. Le premier pas pour s’affranchir d’une addiction c’est d’en parler à quelqu’un.
Vous pouvez revivre cette formidable aventure de 11 mois en allant sur www.timotheepaton.com à la rubrique Infos.
Depuis le mois de juin j’ai mon pied à terre à la Porte Ouverte de Lux près de Chalon sur Saône. La Bourgogne est une région magnifique et les frères et sœurs de la Porte Ouverte, tout simplement formidables ! Ils m’ont soutenu
dans la prière tout au long de cette tournée en Europe. À la Porte Ouverte je me suis fait des amis pour la vie.
Merci de remettre au Seigneur celles et ceux qui ont pris un engagement public lors de cette tournée. Merci de continuer à prier pour moi dans la suite de mon parcours.
Je reste à Lux encore quelques semaines. Ce qui me permettra de terminer d’écrire mon deuxième livre, qui, Dieu voulant, sortira au printemps.
Le 18 décembre 2017 je quittai le Cambodge sans savoir si j’y retournerais un jour… Un an plus tard, mon amour pour le peuple cambodgien n’a jamais été aussi fort. Je rêve de retourner au pays des rizières, avec des projets plein la tête !
Merci de votre soutien fidèle dans la prière au cours de cette année passionnante. Si vous recevez cette lettre de nouvelles, c’est que vous êtes l’une des 3023 personnes pour qui j’ai prié personnellement cette année.
Je vous souhaite un Noël béni, rempli de la Présence de Celui qui a changé le monde !
Retrouvez un message audio donné à Morges en Suisse :
https://timotheepaton.com/sors-du-pressoir-a-vin-morges-suisse-2/
Retrouvez un message vidéo donné à l’Assemblée de Dieu Full Gospel en Inde :https://www.youtube.com/watch?v=c89zgB1hoI0&t=63s
Timothée PATON : une longue tournée s’achève …