Le Bercail : Newsletter juin 2018

Chers amis du Bercail,

Voilà que nous sommes déjà au milieu de l’année. Aussi nous vous devons quelques informations.

Nouvelles de l’association.

En février-mars,  nous avons envoyé un questionnaire aux 115 amis, sympathisants, et membres de l’association afin d’avoir une vision plus claire des engagements et des soutiens. 24 réponses nous sont parvenues. Elles traduisent une fidélité que l’âge et le temps n’ont jamais érodée. Un grand merci à chacune et chacun. Par contre elles pointent aussi, et cela sans ambiguïté, la difficulté d’un renouvellement générationnel dans l’engagement associatif et donc missionnaire. Ne connaîtriez-vous pas dans vos communautés ou vos connaissances respectives des jeunes ou des moins jeunes que l’aventure missionnaire par délégation tenterait ? C’est avec joie que nous ferions connaissance.

Lire la suite ….

CEN : Séminaires Bible Thompson

L’équipe de la CEN a organisé en juin dernier deux séminaires sur l’utilisation de la Bible Thompson : Le premier s’est déroulé du 20 au 22 juin 2018 dans la région de Maradi (sud du pays) et a regroupé 100 pasteurs. Le second a eu lieu à Niamey, la capitale du Niger 5 jours après et a regroupé 130 pasteurs. Ces séminaires ont permis à ces 230 pasteurs de se former sur l’utilisation de la Bible Thompson notamment sur l’utilisation du système de références « chaînées » permettant de découvrir toute une série de textes bibliques sur un même thème ainsi que la concordance qui complète l’ensemble.

Ce fut des temps d’enseignement bénis mais aussi des moments de partage et d’encouragement pour chacun et chaque participant est reparti avec une Bible Thompson.

 

Le Bercail : le travail continue …

Chers amis,

Voici quelques nouvelles du Bercail :

À Bangui, Amos et Flora recherchent du travail après avoir obtenu leur diplôme. Les collégiens continuent quant à eux de suivre les cours et les résultats sont moyens.

Les jeunes installés à Bangui pour leurs études secondaires

À Batangafo, Suzanne assure la classe des maternelles pour les plus jeunes avec l’aide de Mélodie. Actuellement Suzanne et Timoléon sont en congés à Bangui et Mélodie assure donc seule l’animation de la classe.

Classe de Suzanne et mélodie

Pour les plus grands, Tite a assuré un apprentissage du français et de la lecture aux 11-18 ans et les premiers résultats sont encourageants.

Notre projet d’étendre cette formation à d’autres enfants du quartier est toujours d’actualité. L’UNICEF est actuellement sur Batangafo avec un projet similaire mais beaucoup plus ambitieux.  Une formation d’une semaine a même déjà été organisée avec les futurs formateurs et Tite y a participé.

Les moyens d’UNICEF étant plus importants que les nôtres et si leur projet se concrétise, nous nous inscrirons dans la mesure du possible dans ce projet. Ceci dépend bien sûr de l’état sécuritaire sur Batangafo car quelques rafales de pistolet mitrailleur ont été tirées en l’air et le projet de l’UNICEF a donc été remis à plus tard. Nous vous invitons à vous joindre à nos prières afin que Dieu conduise toute chose et que seule SA VOLONTÉ s’accomplisse !

C’est aussi la période des semis :  Noël a semé du maïs, des arachides et prépare le terrain pour les semis de mil, sorgho, riz, soja et manioc. Toute la récolte permettra de nourrir les enfants du Bercail ainsi que toute l’équipe. Nous prions que la récolte soit abondante !

Caleb

Enfin, à la suite d’un problème de santé, Robert a décalé son voyage en octobre 2018.

Nous remercions Dieu pour ces bonnes nouvelles. Il est vrai que la situation est très instable mais nous profitons de chaque jour de paix que Dieu nous donne ! Merci pour votre soutien dans la prière qui est tellement précieux pour nous !!

Une partie des enfants du Bercail avec tonton Robert

NIGER : Soutenez un instituteur…

Chers amis,

Depuis 50 ans, les écoles maternelles Oasis permettent à des centaines d’enfants d’accéder à l’éducation.

Des instituteurs et des institutrices se mettent au service de Dieu afin de faire une différence auprès de ces enfants.

Aujourd’hui, la CEM et la CEN se retrouvent face à une situation critique. En effet, le salaire des enseignants des 2 écoles maternelles au Niger est  pris en charge par la CEM.

Or la CEM ne peut plus financièrement prendre en charge l’intégralité des salaires. Elle ne peut verser que la moitié. Il reste donc 475€ par mois à trouver jusqu’au mois d’octobre 2018 inclus. Soit 8 mois ce qui nous fait un total de 3 800€.

Après le mois d’octobre, les 475€ seront pris en charge par les frais de scolarité des écoles maternelles.

Nous avons donc besoin de vos prières afin que Dieu pourvoie ! Merci de votre soutien.

Une possibilité de soutien est proposée : Je soutiens…

 

 

NOS VŒUX POUR CETTE ANNÉE 2018 !!

Le Seigneur ne peut rien faire de nos bonnes intentions !

« Un homme avait deux fils. Il alla trouver le premier et lui dit : « Mon fils, va aujourd’hui travailler dans notre vigne. » « Je n’en ai pas envie », lui répondit celui-ci. Mais, plus tard, il regretta d’avoir répondu ainsi et se rendit dans la vigne. Le père alla trouver le second fils et lui fit la même demande. Celui-ci lui répondit : « Oui, mon Seigneur, j’y vais ! » Mais il n’y alla pas. Lequel des deux a fait la volonté de son père ? – C’est le premier, répondirent-ils.

Matthieu 21/28-31.

Pour cette nouvelle année, toutes nos bonnes intentions même nos promesses superficielles ne suffiront pas.  Que le Royaume de Dieu soit forcé par des hommes et des femmes brûlants de passion pour le Seigneur.

L’apôtre Paul était toujours en mouvement et son objectif était très clair : Allez de l’avant ! Courir ! Remporter le prix !

« Frères, je ne pense pas l’avoir saisi ; mais je fais une chose : oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant, je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ. Nous tous donc qui sommes parfaits, ayons cette même pensée ; et si vous êtes en quelque point d’un autre avis, Dieu vous éclairera aussi là-dessus. »
Phil.3/13-14

Au début de cette année, nous avons l’occasion d’être déterminés pour la seule cause valable : servir Jésus en le suivant de très près.

Jean Marc GABUT
Directeur de Mission de la CEM