Suzy et moi, nous exerçons avec la CEN notre service à Agadès de 1974 à 1977. Ainsi nous nous inscrivons dans la lignée des Témoins qui depuis 1967 avec les amis Moser, Vives, Berger, Isabelle Martin et Liselotte Grossmann écrivent l’histoire de l’appel missionnaire en terre d’islam. Chacune et chacun le faisant avec son ministère et ses charismes.

Michel et Suzy PONS avec leurs enfants

Quant à Suzy, elle assure la direction de l’école maternelle et de son rayonnement. Et moi, je dois en prévoir l’avenir et le développement, selon le mandat reçu de Monsieur Pont, le directeur de la Porte Ouverte à Lux. Avec peu de moyens, ce que le Seigneur a ordonné se réalise. Pour cela il multiplie ses interventions.  Grâce à elles je construis outre notre maison, la nouvelle école, une case de passage et la chapelle. Au final, l’école est opérationnelle. Elle double ses capacités et ses élèves. Suzy forme une seconde monitrice et anime l’équipe pédagogique. Nous avons alors expérimenté que la joie de l’Éternel est notre force (Néh 8. 10).

     

Sous l’impulsion de l’Esprit Saint un nouveau projet scolaire est en gestation.  Il ne verra pas le jour car les relations fraternelles avec la CEN se sont brutalement brisées sans que nous sachions explicitement pourquoi. Pendant toutes ces années, la parole donnée à Josué par l’Éternel fut notre leitmotiv quotidien : Va, avec le courage qui t’anime (Josué 6, 14a).

Maintenant comme hier, Suzy et moi, nous rendons grâce au Seigneur Jésus pour ce temps passé à son service à Agadès et nous prions pour que la CEN d’aujourd’hui s’épanouisse pleinement pour la seule gloire de notre Père céleste.

Michel PONS

50 ans de la CEN : Un souvenir FRUCTUEUSEMENT INDÉLÉBILE